Ce sont 500 000 déclarations d’impôts préremplies comportant des anomalies à la suite d’une erreur informatique qui ont été adressées par l’administration fiscale aux contribuables. Cette erreur a également touché les déclarations en ligne mais les services fiscaux ont pu la corriger. Selon l’administration l’erreur porte notamment sur les données de salaires. Les contribuables devront donc obligatoirement procéder eux-mêmes à la rectification des éléments. A défaut, un redressement fiscal pourra leur être appliqué. Néanmoins, le Ministère de l’Economie et des Finances a indiqué que « le droit à l’erreur garantit aux contribuables de bonne foi que des pénalités ou des redressements ne seront pas appliqués« .
Pour en savoir plus >>